Les nouveaux terriens est un observatoire artistique de l’imaginaire rural, bucolique et agreste. Ce monde, que l’on nomme rural ou campagnard, n’a pas disparu. Bien qu’il soit rejeté aujourd’hui, il vit encore et toujours entre les villes que l’on rejoint à la vitesse du son (pour bientôt) mais aussi dans les interstices de nos inconscients recouverts de béton. L’observatoire s’ingénie alors à débusquer là où il se niche dans nos corps, dans nos têtes, dans nos territoires puis à le mettre en lumière.